Les plaques et colombins

De nombreuses pièces peuvent être réalisées par un assemblage de plaques entre elles : boites, cylindres etc... Cette technique permet au débutant ou au potier confirmé de fabriquer facilement des pièces de grande taille.

 

L'argile est d'abord étalée à  la façon d'une pâte à  tarte d'épaisseur régulière.


On y découpe ensuite les différentes plaques qui vont constituer la pièce. On laisse raffermir un peu ces plaques pour pouvoir les manipuler puis on les assemblent entres elles.


Le travail à  la plaque permet ainsi une grande variété de formes, il suffit de créer son "patron"

Pour les plus patients, la technique du colombin permet la réalisation de vases ou autres pièces avec une grande liberté de forme et de dimension.

 

Pour cela on commence d'abord par fabriquer avec les mains de longs boudins d'argile: les colombins. Ensuite, en partant éventuellement d'une plaque de fond, on superpose les colombins les uns sur les autres pour construire petit à  petit les parois de la pièce. La surface extérieure peut être lissée au fur et à  mesure pour effacer le relief des colombins.


La technique du colombin, souvent présentée comme une technique de débutant requiert au contraire une grande expérience pour permettre la réalisation de pièces régulières.

 

Les techniques de la plaque et du colombin peuvent aussi être associées dans la réalisation d'une pièce.